Sélectionnez votre langue

boudmo concert du 220918 aniko toth 480

Dimanche 18 septembre 2022 à 17 h, Chapelle Notre Dame des Neiges (manoir de Kerprovost à Plouëc du Trieux)

Concert de soutien à l’Ukraine avec la chanteuse Américano-Hongroise Anikó Tóth et la participation de Morgan et Bertille Tropin.

Organisé par l’association Boudmo !

La totalité des dons et entrées partira en Ukraine.

Réservation par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Je suis née à Los Angeles dans une famille de réfugiés hongrois ayant fui la répression soviétique en 56. Mes premières chansons étaient du style folk dans la langue de mes parents : pour eux, il était essentiel de conserver la culture musicale et linguistique de leur pays.

Ma grand-mère m’a raconté comment elle a dû quitter clandestinement la terre natale avec son mari et ses enfants, sans pouvoir dire au-revoir à sa propre mère.

L'Ukraine a une frontière avec la Hongrie : je ressens cette guerre sur ma propre peau. C’est pour cela que j'ai voulu partager mes talents pour soutenir le peuple ukrainien. Merci de votre participation !

Chanteuse lyrique, jazz et folklorique hongroise, Anikó Tóth a chanté aux USA, au Royaume Uni, en Grèce, en Autriche, en Hongrie et en France avec de nombreux collaborateurs de prestige, parmi lesquels le Choeur Hallé à Manchester, la Philharmonie de Liverpool et la Royal Shakespeare Company.

https://www.kokovocals.com/about

Elle propose avec ce concert de soutien un répertoire majoritairement hongrois, avec des chants folkloriques dont les thèmes parlent à tous les peuples : l’amour du pays, la guerre et l’exode, la joie d’être amoureux, la perte d’un être aimé. Morgan, chanteuse et harpiste, et Bertille Tropin, acrobate aérienne et chanteuse de la compagnie Herborescence, auront le plaisir de joindre leurs voix à celle d’Anikó pour quelques chansons en commun.

Boudmo ! est une association à vocation humanitaire : elle a pour but d'aider les victimes de la guerre en Ukraine et plus particulièrement les populations du secteur de Tchernobyl (districts de Ivankiv, Poliské, Narodichi et Slavoutich).